22/09/2010

2. Cadre de l'unification

2.0. Les tendances généralisatrices de l'homme

 

     Si l'on suivait jour par jour le parler des nourrissons de divers pays, on observerait à coup sûr des traces importantes d'une normalisation phonétique relative, au sein même d'une masse de faits en apparence désordonnés.  De même, quelques temps plus tard, l'enfant, dans son apprentissage de la langue, produit des 'erreurs', familières à tout observateur du langage enfantin, qui témoignent d'une activité généralisatrice.  Ainsi, l'enfant produira 'prendu' sur le modèle de 'fendu, tendu, entendu'; 'mouru' sur le modèle de 'couru'; elle 'boivait' (pour 'buvait') ...   

 

 

2.1. Principes

 

                      "L' état naturel des langues est le dialectalisme.  Mais les langues, comme les hommes, ne peuvent vivre à l' état de nature."  (R. Lafont)

 

     Qu'entend-on d' abord par normalisation, par uniformisation?  Le dictionnaire définit les termes comme suit.  Normalisation = ensemble de règles visant à spécifier, unifier et simplifier en vue d’un meilleur rendement dans tous les domaines de l'activité humaine; uniformiser = rendre de même forme, de même nature, de même genre.  On normalise, on unifie, on simplifie donc ce qui est multiforme, morcelé, somme toute compliqué.  La normalisation d'une langue peut se présenter sous diverses formes.  Un dialecte est considéré comme la norme.  Il a dominé les autres, puis les a recouverts, ce dialecte étant peut-être celui de la capitale, celui utilisé par les principaux responsables de l' Etat.  Ou c'est celui dont les formes ont le plus de chances d'être comprises par tous les membres de la communauté linguistique.  Dans ce cas, ce dialecte est bien souvent le dialecte géographiquement central.  Autre solution, les formes jugées les plus communes (sans nécessairement appartenir à un seul dialecte) vont former une langue normalisée.

 

     Cette normalisation se présente comme un moyen de stimuler l'aspiration d'une langue à l'autonomie, surtout lorsqu'elle présente une grande ressemblance avec une autre langue, mieux défendue politiquement, et elle s'intègre dans un processus de planification linguistique comprenant la codification de la langue par des dictionnaires et des grammaires et la décision politique de soutenir cette langue dans l'enseignement, les media et toutes les branches de la vie publique.

13:25 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.