22/09/2010

(suite)

Les voyelles nasales

 

/ã/

an

tchant, plan , grand, blanc

 

am +b/p

djambe, tchambe, tchamp

 

en, em

conservés dans les emprunts au français: embêter, talent

/i˜/

in

quinze, intrer, vinte, vinde, tchin

 

im +b/p

mimbe, timbe, imbaras

 

in

pwin, mwin, fwin: 'ain, ein, aim' en français

correspond à /e/ très fermé: tchén (Charleroi, Brabant wallon)

correspond à /î/ nasalisé (wallo-picard): tchîn

/õ/

on

rond, pont, bon, long

 

omp +b/p

ombe, tombe

La région immédiate de Neufchâteau connaît un son  'an' très bref se rapprochant de 'on'.  On

l' écrira  'ån'. (Mouzon, 1976, 5)

/y˜/

un

alun, à djun

 

 

13:19 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.