22/09/2010

(suite)

Consonnes et voyelles muettes

 

Les consonnes muettes finales

·      Elles sont écrites quand elles le sont dans le mot français correspondant:

               long, assez, aîmoz, mi fis, pwîs...

·      Si la consonne finale est muette en français et prononcée en wallon dans le mot correspondant, on écrit une 'minute' (=   '    ) à droite de cette consonne:

               gos', cos', tos', awous', fris', dèlicat', nut' 

               (ce n' est pas nécessaire pour stomak, aurmonak,...). 

 

Les consonnes muettes à l' intérieur des mots

·      Elles sont supprimées quand la consonne muette est dissemblable dans le mot correspondant en français:

              vint', pwès (poiDs), dwèt - dwèté, batème, syince, sèt', rèspèt, timp

              MAIS compte (ou conte) à ne pas confondre avec comte (ou conte).

·      Elles sont supprimées quand la consonne écrite est double dans le mot correspondant en français:

              ratinde, flater, fème

              SAUF pour -ss-: assazin, rèsseler.

Donc les consonnes géminées prononcées entièrement sont toutes deux écrites comme dans:       addé /-dd-/, èlle /-ll-/, ènnè /-nn-/ , i môrrè /-rr-/, Anna /-nn-/ .

 

Les voyelles muettes finales: la voyelle -e s'utilise comme en français: pére, afiche, poye, ...

13:18 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.