22/09/2010

(suite)

sud-wallon et centre-wallon

 

/h/         (prononcé ordinairement dans l’ est-wallon)

encore prononcé dans le sud-wallon, à Bertrix par certains témoins (Anselme, 1984,39); très faible dans: an lès (h)înét toutes (Pierret,1966,54) ; à Bastogne: absence de liaison entre l'initiale et la consonne précédente dans: dès hèsses mais /h/ est légèrement audible dans hèye (Francard,1980,...); à Longlier: chez certains wallophones âgés: hosse ((je) hoche), duhawè (houer), dushintchè (Pierret,1984,...); à Léglise: le h- initial étymologique se prononce dans hâye (haie), heurée (hallier), hôrlé (talus); ne se prononce pas dans ouline, utchè (appeler); se fait encore plus ou moins    sentir selon le locuteur dans (h)asse (hêtre), (h)oupe (Nicolaï,1987, ...); à Fosse-la-Ville (CW), on dit 'li hièrdau' sans élision mais 'su l' ièrdau' avec élision, 'on hûlau' ou 'on-ûlau'.  Le   phénomène d' amuïssement n' est donc pas assez achevé pour

qu'on puisse toujours supprimer 'h' de l'écriture.

 

 

 

h

 

 

est-wallon

 

- chèrveû: ch- est une altération de si-: (Haust,1925,58) de même: apontchèdje - apontièdje;       botchèdje - botièdje; tchèsse - tièsse; djâle - diâle; djèrin - dièrin

si-

ti-,di-

- l' ich-Laut à Lierneux/Vielsalm/Malmedy: s' écrit hi-: Hièrlot.

 

hi-

13:10 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.